2 SEMAINES DANS UNE RÉSERVE AFRICAINE AVEC L’ASSOCIATION LEO AFRICA

C’est dans le nord de l’Afrique du Sud, et plus précisément dans le parc national de Marataba, que j’ai passé plus de deux semaines avec l’association Leo Africa.  Cet article sera un peu différent de d’habitude puisque je souhaite expliquer en détails l’association, leurs missions et mon avis sur ces deux semaines.

PRÉSENTATION DE L’ASSOCIATION

Limpopo Eco Operations (LEO AFRICA), opère dans la spectaculaire section Marataba du parc national de Marakele dans la province du Limpopo, en Afrique du Sud depuis avril 2016. Le parc offre une vue imprenable sur les montagnes Waterberg, une grande diversité de faune et de flore. Le projet LEO Africa Volunteer Project a débuté en 2005 comme programme de recherche pour aider une réserve privée dans la région de Kruger Park jusqu’en mars 2016 puis s’est installé dans le parc national de Marakele. Le but est la protection de la faune et la flore à l’intérieur du parc à travers divers missions.

L’écotourisme en Afrique du Sud est en constante augmentation et de nombreux propriétaires réhabilitent les terres agricoles pour en faire de la faune et des réserves naturelles. Cependant, LEO Africa n’est pas basé sur l’écotourisme. Le projet a un impact plus important sur la gestion des écosystèmes et la surveillance de la faune, ce qui nécessite énormément de connaissances, de passion, de dévouement et de recherche minutieuse. Les guides expérimentés et les rangers ont des années d’expérience sur le terrain. Le travail que l’association effectue relie l’écologie aux aspects pratiques de la gestion d’une réserve naturelle, offrant une expérience de bénévolat enrichissante et éducative.

LES MISSIONS

IDENTIFICATION

Le but du projet est de fournir aux gardes de parc et aux écologistes des informations détaillées sur la faune dans la section Marataba du Parc National de Marakele. Pour cela, la principale mission des bénévoles est d’enregistrer et surveiller les mouvements, le comportement, le nombre, les morts et les interactions du BIG 5 (Rhinocéros, Élephant, Lion, Léopard et Buffles) ainsi que les guépards et les hyènes.  Par exemple, en patrouillant dans la réserve, vous observez deux lions, un volontaire sera alors responsable de marquer des informations sur les lions observés tels que la date, la position GPS, le nombre d’individus, le sexe, et l’âge approximatif. Les rangers sont là pour vous donner les informations. 

Cette recherche joue un rôle essentiel dans la gestion de la section du parc. Les données collectées par les bénévoles et le personnel de LEO sont ensuite analysées et transmises au gestionnaire du parc. Le résultat de ces analyse permet de prendre des décisions sur les missions à effectuer pour protéger l’équilibre des écosystèmes.

MISSIONS COMPLÉMENTAIRES

Les missions complémentaires vont être décidées en accord avec le gestionnaire du parc et fixé tous les ans. Lors de mon volontariat, la mission était de protéger les arbres des éléphants. Car il y a actuellement beaucoup d’éléphants dans le parc, et les éléphants ont tendance à déraciner beaucoup d’arbres. Seul les plus gros arbres ne sont pas déracinés, seulement, les éléphants enlèvent les écorces et les arbres finissent par mourir. L’une de nos missions était donc de mettre du grillage autour des arbres pour empêcher les éléphants d’enlever les écorces. La protection des gros arbres a un impact sur de nombreux animaux comme les léopards notamment.

Mais il y a aussi d’autres missions comme l’aide aux travaux de conservation: contrôle de l’érosion, entretien des routes, débroussaillage, enlèvement des plantes exotiques…

DÉPLACEMENT DE CERTAINES ESPÈCES

Grâce au recensement des animaux, le gestionnaire du parc peut évaluer qu’il y a plus ou moins de population par espèces. Il peut alors décider de déplacer quelques animaux dans d’autres réserves. C’est ce qu’il c’est passé une semaine avant que j’arrive, l’équipe de l’association LEO AFRICA, les volontaires, le gestionnaire du parc et des vétérinaires ont déplacé des dizaines d’impalas, gnous et zèbres dans une autre réserve car ils ont été jugés trop nombreux. Des lions vont aussi être relâches dans une autre réserve qui n’en possédait aucun.

D’autres espèces comme les guépards qui n’étaient auparavant pas présents dans la réserve, ont été relâchés lors de mon séjour.

LUTTE CONTRE LE BRACONNAGE

Une autre mission très importante est la contribution à la lutte contre le braconnage pour protéger les espèces en voie de disparition telles que le rhinocéros ou l’éléphant. Pour cela, plusieurs systèmes sont mis en place : des patrouilles dans la réserve, des CAMÉRAS TRAP positionnées un peu partout dans la réserve permettent de prendre des photos lorsqu’il y a un mouvement, des nuits dans la réserve, des vols en ULM au dessus de la réserve. A ce jour, aucun cas de braconnage n’a été recensé. 

LA RÉSERVE

LOCALISATION

LEO Africa est situé dans la section Marataba du parc national de Marakele, au cœur des montagnes de Waterberg, comme son nom Tswana le suggère, est devenu un «lieu de sanctuaire» pour un grand nombre d’espèces en raison de son emplacement dans la zone de transition entre les régions sèches de l’ouest et de l’est de l’Afrique du Sud.  Marataba est une section de 23000 hectares et partagé en deux par les montagnes de Waterberg, une partie est classé par naturelle et interdit d’accès et l’autre partie du parc réservé au gestionnaire du parc et l’association LEO AFRICA pour la protection. À seulement quatre heures de Johannesburg, c’est un sanctuaire où les gens occupés peuvent se retrouver en contact avec la nature et ne se trouve pas dans une zone à risques du paludisme.

PAYSAGES

Des paysages de montagne majestueux et contrastés, des collines couvertes d’herbe et des vallées profondes caractérisent le parc. De rares espèces de plantes jaunes et de cèdres, des cycadales de cinq mètres de haut et des fougères arborescentes sont quelques-unes des espèces végétales trouvées ici. Toutes les grandes espèces de gibier, de l’éléphant et du rhinocéros aux grands félins, ainsi qu’une incroyable variété d’oiseaux, y compris probablement la plus grande colonie de vautours fauves d’Afrique du Sud (plus de 800 couples nicheurs), se sont installés ici.

LES ANIMAUX

LION

Comment ne pas commencer par le roi de la savane. Il y a pas mal de lion dans le parc, vous devriez presque à coup sûr en croiser pendant votre séjour. Vous aurez peut être même la chance de voir des bébés.

MEILLEUR SOUVENIR

Quelques jours après mon arrivée dans le parc, nous avons croisé un couple de lions de vraiment très prêt. C’était la première fois que je voyais un lion en liberté, ils étaient très calmes et apaisés.

ÉLEPHANT

Les éléphants sont assez nombreux dans le parc, actuellement près de 300 éléphants sont recensés et la population ne cesse de progresser. On trouve des individus seuls souvent les mâles mais aussi des hordes d’éléphants d’une moyenne de 30 éléphants.

MEILLEUR SOUVENIR

Lors d’une journée ordinaire, nous avons croisé plusieurs groupes d’éléphants près de la rivière. Nous en avons compté plus de soixante. Il y en avait certains qui jouaient dans la rivière pendant que d’autres mangeaient tranquillement à quelques mètres de nous.

GIRAFE

L’animal le plus haut au monde, est aussi assez présent dans le parc. On trouve des groupes de plus de vingt d’individus mais aussi en solitaire. Nous les avons vu énormément de fois près des rivières ou des points d’eau.

MEILLEUR SOUVENIR

Le phénomène le plus impressionnant sur les girafes est leur façon de boire. Les observer lors de ces moments et les voir tester de nouvelles techniques est vraiment magique.

GUÉPARD

Il y a actuellement 3 guépards dans le parc, ils ont été relâchés depuis 1 an lors de ma visite. 3 nouveaux ( 2 mâles et 1 femelle) allaient être relâcher très peu de temps après mon départ. Des petits devront donc naître dans les futures années.

MEILLEUR SOUVENIR

Le guépard est mon animal préféré. Les voir en liberté était donc pour moi l’un de mes plus beaux moments. Ils sont équipés de collier GPS pour permettre de vérifier leur bonne santé. J’ai donc pu les voir très souvent.

HIPPOPOTAME

L’hippopotame est l’animal le plus dangereux en Afrique car c’est un animal très territorial et beaucoup de personnes vont se baigner dans les lacs sans faire attention qu’il y ait un hippopotame. Il faut donc faire très attention avec ce genre d’animaux.

MEILLEUR SOUVENIR

Lors de ma dernière journée à associations, nous sommes passés près d’un petit lacs avec à l’intérieur un hippopotame. Pendant quelques minutes il essayait de nous intimider en ouvrant la bouche, soufflant, projetant de l’eau …

ZÈBRE, ANTILOPE, GNOU …

Des animaux que vous ne louperez pas sont bien sûr les zèbres, les gnous et les différentes types d’antilope comme les impalas, koudou, éland …

MEILLEUR SOUVENIR

Les impalas sont des animaux spectaculaires, grâce à leurs forces dans les pattes arrière, ils sont capables de sauter à une hauteur de plus de 4 mètres. Les jeunes ne se rendent pas encore compte de leur force et on peut les voir sauter en projetant très haut l’arrière de son corps, on a même l’impression qu’ils vont se retourner.

SINGE

Il y a plusieurs types de singes dans la réserve, des babouins et des vervets. Ils sont souvent en groupe de plusieurs individus.

OISEAU

Au premier regard, on ne s’en rend pas forcément compte mais très vite lorsque l’on commence à s’intéresser, on se rend compte qu’il y a un nombre incalculable d’oiseaux. Du plus grand au plus petit, au plus colorée, au plus mélodieux … Plus de 150 espèces d’oiseaux sont présentes dans le parc.

DESCRIPTIF D’UNE JOURNÉE

5H30

La journée commence par un réveil aux aurores à 5h / 5h30 pour un départ à 6h. Le départ n’est pas facile, dans le froid, la fatigue, mais vous savez que le lever du soleil n’est pas loin. Vous commencez alors à sillonner une partie de la réserve à la recherche d’animaux. Premier impala, premier gnou, premier zèbre de la journée et oui ce sont les animaux que vous allez surement voir le plus.

7H

Très vite le soleil pointe le bout de son nez et les premiers rayons du soleil nous font vite oublier la fatigue. De temps en temps, vous vous arrêterez près d’un lac ou d’un joli point de vue pour observer ce magnifique lever de soleil.

8H

Dans la matinée, vous pouvez voir énormément de chose comme pas grand chose. Je vais vous raconter une de mes matinées des plus extraordinaires. En regardant les traces au sol, nous observons des traces de lionceaux avec leur mère. Nous nous mettons alors à la recherche de ces petits lionceaux. Mais ce sont des animaux un peu plus gros que nous allons rencontrer. Plusieurs hordes d’éléphants traversant à toute allure le chemin que nous allions emprunter. Des gros, des petits, des mâles, des femelles, nous en avons recensé plus de 60, une expérience extraordinaire.

10H30

En rentrant, nous allons chercher des caméras trap. Nous descendons alors du véhicule et nous nous enfonçons à l’intérieur du bush. Un moment stressant car nous sommes dans un milieu sauvage avec potentiellement des animaux dangereux autour de nous. Mais nous n’avons croisé aucun animal sur le chemin.

12H

Retour pour un repas bien mérité. Une petite sieste par la suite pour repartir en forme.

15H

Nous profitons de ce début d’après midi, par des activités de protection de la flore, en wrappant les arbres et en enlevant les plantes provenant d’autres continents.

16H

Nous voilà repartis pour observer les guépards. Les guépards ont un tous une puce GPS capable de les géolocaliser pour pouvoir vérifier leur bonne santé car ils ont été introduits dans le parc il y a très peu de temps. Il ne nous aura pas fallu longtemps pour les trouver.

17H30

Le coucher du soleil arrive déjà, nous nous arrêtons alors près d’un spot sympa pour admirer le coucher de soleil et prendre un café. Dernier moment avant la tomber de la nuit.

18H

Nous prenons les lampes pour essayer d’apercevoir des animaux. La nuit est l’un des meilleurs moments pour voir certains animaux en particulier les lions et léopard. Ce soir pas de léopard mais deux lions qui se reposent.

20H

Retour à l’association pour manger.

22H30

Extinction des feux car les journées sont longues et fatigantes.

AUTRES ACTIVITÉS

VOL EN ULM

Comme je vous l’ai dit, des vols ULM sont effectués au dessus du parc pour voir où se trouvent certains animaux et surtout pour vérifier s’il n’y a pas de braconniers. Je vous conseille vraiment de le faire car pour seulement 65 euros vous aurez la chance de voler 1h au lever ou au coucher du soleil. Une expérience vraiment inoubliable.

NUIT DANS LE BUSH

Dans la série expérience exceptionnelle, vous aurez la chance de dormir une nuit à l’intérieur de la réserve, à la belle étoile avec les animaux qui rodent autour. Pour ma part, j’ai eu la chance de le faire deux fois en deux semaines. La première fois, nous avons vu deux éléphants et deux rhinocéros. Les deux rhinocéros sont restés près de 3h à dormir et ronfler à coté de nous. La deuxième nuit, nous avons vu les mêmes rhinocéros, 5 éléphants et une lionne passer à quelques mètres de nous.

INFORMATIONS PRATIQUES

DURÉE ET PRIX

La durée minimum dans l’association est de 2 semaines pour un prix de 1200 euros. Mais vous avez la possibilité de rester jusqu’à trois mois. N’hésitez pas à leur poser la question si vous souhaitez faire un stage là-bas dans le cadre scolaire, je sais qu’ils en prennent.

MON AVIS

Mon séjour dans l’association sera gravée dans ma mémoire. Une expérience inoubliable, qui plus qu’une expérience dans le milieu sauvage c’est aussi une expérience humaine très enrichissante. Leo Africa, est vraiment soucieux de la préservation, on se sent impliquer dans le projet et on a l’impression de contribuer à la protection de la faune et la flore. Je recommande vraiment cette expérience au sein de l’association, pour toutes les personnes désirant être en contact avec la nature, désirant contribuer à la préservation de la faune et la flore et désirant vivre une expérience humaine.

RETOUR SUR L’AFRIQUE DU SUD

AFRIQUE DU SUD